Santé Journal : Conseil alimentaire, bien faire ses courses.

Conseil alimentaire, bien faire ses courses achats et conservation.

L’achat, la conservation et l’utilisation des provisions constituent une des préoccupations essentielles, de tous bon consommateur. Confier ce soin à un tiers est généralement peu avantageux, soit dans le choix, soit dans la dépense.
Une connaissance due à l’habitude des achat et à l’expérience permettra de guider sûrement la personne qui exerce une surveille étroitement l’alimentation dans son foyer. Elle seule peut prévoir les achats, contrôler le contenu des placards et réapprovisionner au fur et à mesure.Elle seule peut établir la quantité nécessaire et suffisante à la famille.
Les avantages des achats bien faits et bien utilisés sont nombreux et incontestables.
Économie d’argent tout d’abord. Les provisions faites à bon escient par une personne consciente et avertie,  sont presque toujours de moindre prix que ce qui est acheté par quelqu’un au hasard et en hâte chez n’importe quel fournisseur. De plus, si elles sont faites en gros, on évite les majorations du prix de détail, majorations énormes si on achète par très petites quantités.
Enfin, les achats faits aux meilleures saisons le sont aussi aux meilleurs prix,  d’où encore une économie certaine.

Économie de temps qui n’est pas à négliger non plus. Tout est à coup sûr sous la main, pas de surprises désagréables, de courses inopinées aux moments les moins favorables, d’allées et venues chez les commerçants mal approvisionnés.
Avantage hygiénique bien souvent aussi. L’achat en gros peut se faire chez le producteur, pour un produit plus frais, plus propre que ne le ferait le commerçant au détail.
Ici interviendra la connaissance de la valeur des produits et de leur étiquetage. La date limite de consommation, imprimée sur l’emballage, donne une grande sécurité.
Parfois les inscriptions, malgré la loi, sont encore tendancieuses.
Achats journaliers : (pain, abats, poisson frais, viande)
Ces derniers produits sont à acheter le jour même car ils ne se conservent que vingt-quatre heures (quarante-huit heures et même plus dans un réfrigérateur, sauf le pain).
Le réfrigérateur permet une conservation prolongée à condition de placer ces denrées dans la zone la plus froide.
Achats hebdomadaires :
D’autres denrées, sans pouvoir se garder longtemps, sont de conservation moins précaire. C’est en général une fois par semaine que l’on s’approvisionne en œufs,  fromage,  légumes et les fruits, à condition que ces produits soient de première fraîcheur au moment de l’achat.
Si l’on veut trouver des différences de prix sensibles avec ceux du fournisseur au détail, il faut faire des achats par certaines quantités. Si on ne peut les employer immédiatement pour la consommation familiale, on peut les transformer en conserves. Ainsi, les achats hebdomadaires, tout en étant directement utiles aux repas quotidiens, permettent de faire des provisions à des prix intéressants (aliments congelés.)
Les fruits, les légumes se conservent mieux s’ils sont utilisés au moment de leur parfaite maturité. Le prix en est d’ailleurs plus avantageux, car les primeurs ou les légumes tardifs ont, contre eux, leur rareté, qui les fait vendre plus cher.
L’industrie agro-alimentaire met au point, au fil des ans, des procédés nouveaux concernant à la fois la présentation et la conservation.
Comme par exemple les aliments frais (crudités diverses) présentés sous vide. Entreposés dans de bonnes conditions de température, ils ont une durée de vie comestible qui est précisée sur l’emballage (0 °C à + 3 °C).

Quelle que soit la façon de faire les achats (marché, détaillants, supermarchés, vente par correspondance, Internet), il est nécessaire d’évaluer avec précision la nature, le poids, la présentation commerciale des produits (frais,
pasteurisés surgelés, appertisés, déshydratés, sous vide réfrigérés), de déterminer les qualités souhaitées (extra, l’ choix), la provenance (pays d’origine), les signes de la qualité officiels (produits labellisés, I.G.P., A.O.C., produits issus de l’agriculture biologique), vérifier l’agrément des services vétérinaires (estampille sanitaire), le nom et la raison sociale du fabricant, l’appellation, le poids, le nombre de pièces, la catégorie, le calibre, et, plus principalement pour les produits semi-élaborés, la température de conservation, la date limite de consommation (D.L.C.) ou la date limite d’utilisation optimale (D.L.U.O.) pour les produits surgelés mentionnée comme suit: «à consommer de préférence avant le ».
Il n’est pas facile de faire ses courses en vérifiant toutes ces information, mais de nos jours cette vérification à une grande importance, nous devons changer des habitudes bien ancrées et retourner vers le naturel et les plats préparés à la maison pour limité les prises de conservateurs, colorants, etc…
Voici une sélection de conseil alimentaire pour bien faire ses courses.

Articles dans la même thématique : Alimentation pour chien
Alimentation naturelle chat
Achats groupés sur internet Citydeal et Dealgroop
Charbon végétal en gélule : achat

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *